santé brésil

Présentation de la protection santé au Brésil

Le système de santé brésilien est un système à deux vitesses, représentatif des inégalités sociales toujours présentes dans le pays. La prévoyance sociale est financée par les cotisations patronales et salariales.

Le système public est gratuit pour tous dans les hôpitaux publics. Cependant, les soins y sont souvent insuffisants, avec des conditions d’hygiène mauvaises, et surtout des files d’attente très longues.

Quelle assurance santé au Brésil ?

Le système privé offre quant à lui des prestations équivalentes voire supérieures à celles des systèmes européens ou nord-américains. On distingue plusieurs types d’organisation :

–          La médecine de groupe qui réunit des médecins et des établissements sous un plan de santé préétabli.

–          L’autogestion qui est utilisée par certaines entreprises qui passent des accords directement avec certains établissements et praticiens pour les salariés.

–          Les coopératives médicales qui regroupent des médecins propriétaires d’un hôpital et auquel l’accès est assuré par le versement d’une cotisation.

–          Les assurances privées qui proposent le remboursement des soins quel que soit l’établissement fréquenté. Le remboursement est connu à l’avance et dépend du contrat souscrit.

Le prix des soins dans le système privé est très cher. Il est donc nécessaire d’être couvert par une assurance santé Brésil si l’on veut accéder à des soins de qualité.

Pour découvrir nos solutions en assurance santé au Brésil, cliquez ici

 

Maladies présentes au Brésil

Paludisme : Maladie parasitaire transmise par les piqûres de moustiques qui impose le recours à des mesures de protection individuelle (sprays, crèmes, diffuseurs électriques, moustiquaires…). A ces mesures, doit s’ajouter un traitement médicamenteux adapté à chaque individu : il convient de s’adresser à votre médecin habituel ou à un centre de conseils aux voyageurs. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France durant une durée variable selon le produit utilisé. L’Amazonie est classée en zone 3. Durant votre séjour, et durant les deux mois qui suivent votre retour, en cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement, pour mettre en œuvre dès que possible un traitement anti-paludique éventuel.

Dengue : Cette maladie virale transmise par les piqûres de moustiques impose le respect des mesures habituelles de protection (vêtements longs, produits anti-moustiques à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques) et l’attention des personnes les plus vulnérables.
Une épidémie de dengue dans la zone de la triple frontière (Argentine, Brésil, Paraguay) a conduit les autorités argentines à déclarer l’état d’alerte dans la province de Misiones. C’est dans cette province que se trouvent les chutes d’Iguazu où se rend chaque année, à cette même période, une grande quantité de touristes dont de nombreux Français. Des cas ont également été enregistrés dans l’Etat du Mato Grosso do Sul et dans l’Etat de Sao Paulo, notamment près de la ville de Santos. Les villes de Barretos et Presidente Prudente ont également été placées en état de vigilance particulière.
Cette affection pouvant prendre une forme potentiellement grave (forme hémorragique) : les touristes doivent prendre toutes précautions utiles pour éviter les piqûres de moustiques, en se munissant des produits qui ne sont pas toujours disponibles partout. Il convient de consulter un médecin en cas de fièvre et d’éviter la prise d’aspirine. En cas de fièvre à votre retour en France, il convient de signaler à votre médecin votre voyage au Brésil.

Infection virale à Hanta virus : La transmission du virus se fait principalement par inhalation (ou contact avec une plaie) de particules virales contenues dans les excrétions des rongeurs. Les symptômes sont semblables à ceux de la grippe (fièvre, des douleurs musculaires, maux de tête,…). Il semble que les personnes contaminées aient contracté l’infection à l’occasion de déplacements dans les campagnes entourant la capitale Brasilia. Il n’existe actuellement pas de vaccin.

 

Vaccins

La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire pour entrer au Brésil selon la provenance et la destination du voyageur

La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est conseillée ainsi que la fièvre typhoïde, hépatites virales A et B selon les conditions prévues du séjour.

 

Urgences

Composez le 192 Urgences

193 Pompiers

 

Ambassade de France

Avenida das Naçoès – Lote 04 – Quadra 801
70404900 Brasilia – DF

Téléphone (61) 3222 3999

E-mail:[email protected]

Web: www.ambafrance-br.org

En cas d’urgence :

+55 32 22 39 20 / +55 61 99 65 98 90

 

 

 

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *